Quel est ton genre ? ….binaire…non- binaire…transgenre ?

Quel est ton genre ? ….binaire…non-binaire…transgenre ?

Les termes sexe, genre et orientation sexuelle désignent trois éléments de la sexualité au sens large. En fait, malgré ce que beaucoup de gens peuvent penser, ces trois éléments sont complètement indépendants les uns des autres. Ce point est très important à comprendre. 

Pour que ces trois niveaux de la sexualité humaine soient plus clairs, je vais expliquer la contribution de la génétique qui détermine notre sexe, telle qu’il est exprimé au travers des chromosomes 🧬 et de la biologie. Puis, on parlera de la notion de genre, qui se développe entre deux et cinq ans. 

Pendant l’adolescence, on développe notre orientation sexuelle, ce qui veut dire que l’on commence à se rendre compte de nos sensations qui nous indiquent par quel(s) genre(s) nous sommes attirés. Ensuite, je vais discuter un peu de la notion de transgenre et comment nous gérons nos ressentis autour de ce sujet. Enfin,  à la fin de cet article, j’ajoute une liste des mots et termes qui traitent du vocabulaire de la sexualité humaine, en français et en anglais.

Le sexe d’une personne se définit par des chromosomes et il est déterminé par la science 🧬 et la biologie. À la naissance, on peut être soit garçon, soit fille, soit intersexué, soit né avec des ambiguïtés sexuelles car des organes sexuels externes sont mal développés, peu développés, ou développés d’une manière que le sexe du bébé ne sera connu définitivement qu’après quelques mois, voire quelques années.

Voici une des raisons pour lesquelles un bébé peut être assigné au mauvais sexe à la naissance. Par exemple, si l’organe sexuel extérieur d’un bébé est très petit ou méconnaissable à la naissance, ce bébé est souvent désigné comme une fille. En grandissant pendant les premiers mois ou années de sa vie, il peut arriver que cet organe sexuel devienne plus clairement un pénis et ce bébé est, en fait, un petit garçon. En fait, vers la même époque, on aperçoit aussi que ses testicules sont descendus de l’abdomen à l’extérieur du corps. Comme le garçon a commencé à être socialisé en tant que fille pendant ses premiers mois ou les premières années de sa vie, cela peut contribuer à la confusion d’identité du genre.

Cependant, l’opposé peut se passer aussi avec un nouveau-né fille. Si l’organe sexuel externe paraît être plus grand que d’habitude, le bébé peut être désigné comme un garçon, tandis qu’en réalité c’est une fille. De l’âge de six mois jusqu’à deux ans, par exemple, ce que l’obstétricien(ne) peut observer est que l’organe sexuel externe que l’on a pensé être un pénis, est en vérité un clitoris, qui était plus grand que la normale à la naissance. Une fois que ce petit enfant est réassigné au sexe féminin, au lieu du masculin, la socialisation a déjà débuté chez l’enfant, et la confusion de l’identité de genre est une possibilité réelle qui a commencé pendant les deux premières années de la vie en famille et en société.

Comme un test sanguin existe pour déterminer le vrai sexe d’un nouveau-né, l’attribution au mauvais sexe biologique à la naissance est inexcusable aujourd’hui. En cas de doute sur le sexe d’un nouveau-né, un test sanguin qui vérifie les chromosomes doit être effectué immédiatement pour éviter des problèmes inutiles ou de la confusion psychique de la part du bébé ou des parents.

L’identité de genre, c’est la façon dont une personne s’identifie selon les critères de la société et c’est un phénomène sociologique. Un être humain peut se sentir homme, femme, “genderfluid”, non-binaire, agenre, ou il se peut qu’une personne ne veuille pas se définir du tout.

L’orientation sexuelle est la ou les préférences d’une personne quant aux partenaires par qui elle est attirée. Il existe aussi une orientation affective où les personnes ne sont pas du tout intéressées par le sexe, en général, ce qui n’empêche pas d’avoir une relation de couple, mais plutôt spirituelle, par exemple. Donc, pour que tout soit clair, le sexe, l’identité du genre, et l’orientation sexuelle ne sont en aucun cas reliés. Ce sont trois concepts complètement distincts. En outre, l’organe génital d’une personne n’est pas forcément en accord avec son genre. Il faut comprendre qu’il y a une partie sociologique, mais aussi une partie psychologique, à s’identifier à un genre.

La partie sociologique est la manière dont on va être perçu par la société. Cela va passer par la manière de parler, la manière de s’habiller et de se comporter. Ces différentes façons d’observer une personne résultent des stéréotypes qui se sont développés au fil des siècles, alors que l’Homme, la société et la religion avaient besoin de catégoriser les gens selon les rôles sexuels qui leur étaient assignés. Ce besoin de se différencier entre les hommes et les femmes est devenu une caractéristique rigide de la société surtout dans les pays occidentaux. On avait besoin de mettre clairement les comportements des hommes et des femmes dans des boîtes, bien carrées et droites, qui n’appartenaient strictement seulement à un homme ou seulement à une femme. Leurs comportements publics et leurs rôles dans la société ont été rigoureusement définis pendant des siècles.

Heureusement, ces distinctions sociales sont en train de changer, mais le changement semble toujours trop lent pour la catégorie de personnes qui souffrent des normes contraignantes de la société. Bientôt, on espère que tout le monde aura accès à tout sans jugements et sans questionnement extérieur. Ces idées peuvent paraitre utopistes, mais c’est vraiment cette qualité de vie à laquelle nous aspirons en fin de compte.

Comme tout le monde le sait, pendant longtemps, certaines caractéristiques extérieures n’étaient réservées qu’aux hommes, comme par exemple, les pantalons, les barbes, les poils, avoir une voix grave, etc.

En revanche, à la même époque, les femmes ont été caractérisées plutôt par les chaussures à hauts 👠 talons qu’elles portaient, ainsi que leurs jupes, leurs robes, leur lourd maquillage, du rouge à lèvres, des cheveux longs et délicatement coiffés au style de l’époque et elles préféraient des couleurs légères, telles que le rose🌹 et des couleurs pastel variées.

Toutes ces choses qui n’ont été accessibles qu’aux hommes ou qu’aux femmes ont été mises en place et renforcées par des codes vestimentaires très différents pour les deux sexes ou genres. Un des objectifs majeurs de ces codes vestimentaires était de les utiliser pour pouvoir définir facilement le genre ou le sexe d’une personne, ainsi que leur place dans la hiérarchie sociale. Aujourd’hui, comme les règles de comportement social changent, il existe une plus grande liberté dans le choix des vêtements que l’on peut porter. De nos jours, presque tous les types de vêtements, et la possibilité de faire des déclarations de mode en public, sont accessibles à pratiquement chaque personne, peu importe son sexe ou son identité de genre.

La partie psychologique de l’identification à un genre est beaucoup plus compliquée et propre à chacun. Les personnes binaires peuvent être soit homme, soit femme, et celles-ci tendent à s’identifier le plus aux deux catégories du genre humain. Ici on parle de l’identité de genre et pas du sexe.

Les personnes non-binaires peuvent être beaucoup plus de choses et cette identification peut inclure des personnes agenres, qui sont celles qui préfèrent ne pas s’identifier à un genre ou à un autre. Les personnes qui sont « gender fluid » ou genre fluide sont des personnes qui vont avoir un genre changeant et les personnes non-binaires se sentent parfois homme, parfois femme, et parfois quelque part entre les deux extrêmes du spectre habituel du genre. Il existe aussi des personnes qui ne veulent absolument pas se définir dans ce continuum. Généralement, chaque personne non-binaire vit sa non-binarité d’une manière différente. Il peut y avoir des milliards de façons pour des personnes de vivre leur non-binarité.

Ainsi, comme je l’ai mentionné plus haut, je vais aborder la vie des personnes transgenres. Le ressenti d’être né dans le mauvais corps est souvent la première sensation de la dysphorie du genre qu’un petit enfant peut expérimenter. Cette sensation peut être vécue aussi jeune qu’à l’âge de 3 ans chez certains enfants. Cependant, la dysphorie du genre peut être retardée pour les enfants plus âgés, à l’adolescence, ou même au-delà, à l’âge adulte.

Souvent ces personnes qui ont la sensation d’être nées ou de vivre dans le mauvais corps, décident de subir une transition de genre pour que leur genre apparent coïncide avec leur sexe physique. Cet alignement peut souvent permettre que la personne vive en tranquillité en ce qui concerne sa sexualité au sens large.

Les traitements pour le réassignement du sexe peuvent inclure des hormones, de la chirurgie gynécologique, urologique ou esthétique. Habituellement, les traitements chirurgicaux ne commencent pas avant la fin de l’adolescence. Des hormones appropriées sont prescrites à ce moment-là afin que la transition entre les deux sexes évolue aussi naturellement que possible. Ensuite, vers le début de l’âge adulte, le traitement hormonal coïncide aussi avec les opérations plus intensives.

Chez les enfants les plus jeunes, les premières mesures psychothérapeutiques concernent la socialisation avec d’autres enfants et des séances de psychothérapie qui peuvent durer pendant des années. La durée de la prise en charge peut varier en fonction de la maturité de l’enfant et de sa connaissance des relations interpersonnelles et de la nature humaine. Souvent, les jeunes enfants, ainsi que d’autres jeunes ou adolescents qui désirent un changement de sexe, débutent en expérimentant des changements extérieurs et plutôt superficiels. Une fois à l’aise avec leur nouvelle apparence et la réaction des gens autour d’eux, ils continuent leur évolution en repoussant les limites de l’expérimentation au niveau physique (couleur des cheveux, piercings, changements de vêtements androgynes, bijoux , tatouages, etc.), au niveau social (changement d’amis avec qui ils sont plus à l’aise, par exemple), et au niveau sexuel (partenaires intimes) pour trouver où ils se sentent les plus complets et à leur place en société.

À ce point du processus, avoir de nombreux amis et connaissances est primordial pour aider la personne à développer son estime de soi pendant cette période de transition délicate.

Avant que l’adolescence ne débute, il est important de synchroniser de manière optimale la thérapie hormonale sexuelle pour prévenir le développement de caractéristiques sexuelles secondaires. Ces traitements sont guidés par un(e) endocrinologue, tout en consultant un(e) psychiatre ou psychologue avec qui la personne maintient une relation sincère, forte, et thérapeutique pendant la transition entière.

Une fois son adolescence terminée, une personne pourra décider de continuer sa progression avec la réattribution vers le sexe avec lequel elle se sent le plus en harmonie. Comme la chirurgie est souvent irréversible, d’habitude on attend jusqu’à l’âge de 18 à 25 ans, voire plus. Un certificat de changement d’assignement du sexe doit être livré à l’équipe médicale par le/la psychothérapeute de cette personne qui subit la transition de sexe. Les membres de l’équipe médicale, mentionnés ci-dessus, travaillent ensemble pour que la réassignation du sexe soit résolue aussi harmonieusement que possible et avec le soutien psychosocial approprié de l’équipe médicale, de la famille et des amis et de toutes les personnes significatives dans la vie actuelle de cette personne. Cette dernière peut être dans un état de transition où ses sentiments sont vulnérables et sensibles, car ses émotions sont toujours en train d’être incorporées dans la psyché de la nouvelle personnalité, qui n’est souvent pas encore très stable ni forte au début de la transition.

Au total, les traitements médicaux, la psychothérapie et la chirurgie de réattribution sexuelle peuvent prendre cinq, dix, ou même vingt ans pour s’achever en fonction de la santé de la personne en question. Le soutien des personnes dans la vie du patient qui subit une réassignation sexuelle est extrêmement important et même souvent nécessaire pour une transition réussie.

Pour conclure notre discussion sur la sexualité humaine, je vous laisse avec quelques idées. Au lieu de penser à une personne en tant qu’homme ou femme, il est plus facile, et même noble, de penser à chacun en tant qu’ être humain. Nous sommes tous des humains bien différents des contraintes des étiquettes ou des mots qui tendent à essayer de nous limiter, de nous définir et de nous contrôler. Il est question de respecter et de laisser les autres se définir et vivre comme ils le veulent.

Afin de se comporter correctement dans la société d’aujourd’hui de la non-binarité, et de ne pas « mégenrer » des personnes que l’on ne connaît pas, la façon la plus agréable de saluer ou d’accueillir quelqu’un est d’utiliser son prénom. Une autre option est de demander par quel pronom cette personne souhaite se définir. Actuellement, il existe beaucoup de pronoms de genre neutre, dans beaucoup de langues, mais un peu différent selon la langue. En français, il y en a énormément, parmi lesquels « iel » , « ul » , « ol » , « yel », « ille », « ael », « im », parmi tant d’autres. La plupart de ces pronoms ne sont pas dans le langage courant, mais ils deviennent de plus en plus communs.

Le langage neutre en français : pronoms et accords à l’écrit et à l’oral –  Genre !

La chose la plus importante est de rester tolérant envers tout le monde et de se détacher des dogmes obsolètes qui définissaient la sexualité autrefois. L’époque est venue de lâcher prise avec nos notions archaïques au sujet du genre et de la sexualité. Vivons notre vie et laissons vivre les autres en toute tranquillité. C’est en adoptant une attitude plus ouverte et avec empathie que la vie deviendra meilleure au 21e pour tous, avec plus de liberté individuelle. Merci d’avoir lu ces explications sur le genre, la sexualité et le transgenre. Je vous en suis vraiment reconnaissant. Nos efforts de compréhension contribueront à créer une communauté mondiale plus pacifique pour toutes les personnes.


LE GLOSSAIRE :

Vocabulaire de la sexualité

Pourquoi est-ce important ?

La langue et les étiquettes sont des éléments importants pour comprendre votre sexe et savoir comment affirmer et soutenir le genre des autres, mais ils peuvent aussi être déroutants.

Il y a tellement de termes de genre, dont beaucoup se chevauchent. Certains ont également des définitions qui changent avec le temps ou entre différentes sources d’informations.

Grâce à Internet, nous avons plus d’accès à l’information, à l’éducation et aux représentations visuelles de divers genres – mais des ressources complètes et inclusives sur le genre en tant que concept et cet aspect de l’identité font encore défaut. Ici, nous tentons de combler cette lacune en décomposant ce que signifient nombre de ces termes et comment les utiliser. Avoir un langage qui aide à démontrer les nombreuses façons dont les gens expérimentent, expriment ou identifient leur sexe nous permet de voir et de comprendre plus clairement l’ensemble du spectre des genres – y compris et au-delà des catégories de genre binaires traditionnelles de l’homme et de la femme.

AFAB

Acronyme signifiant «femme assignée à la naissance».

Agender

Quelqu’un qui ne s’identifie pas à l’idée ou à l’expérience d’avoir un sexe.

Aliagender

Une identité de genre non binaire qui ne rentre pas dans les schémas ou constructions de genre existants.

AMAB

Acronyme signifiant «homme attribué à la naissance». La dysphorie corporelle est différente du trouble dysphorique corporel.

Il fait référence à un type spécifique de dysphorie de genre qui se manifeste par une détresse ou un inconfort avec certains aspects du corps.

Cela peut inclure l’anatomie, la forme, la taille, les chromosomes, les caractéristiques sexuelles secondaires ou les structures reproductrices internes.

Boi

Terme, principalement utilisé dans les communautés LGBTQIA +, qui décrit généralement une personne qui a une présentation, une sexualité ou un sexe considéré comme «garçon».

Hommasse#

Principalement utilisé dans les communautés LGBTQIA +, ce terme décrit généralement quelqu’un avec une présentation, une sexualité ou un sexe considéré comme masculin.

Butch

Butch n’a aucun lien avec les autres termes qui expliquent le genre avec lequel une personne s’identifie, ou le sexe biologique de cette personne. Ce mot décrit une perception subjective de soi-même ou d’une autre personne. On dit parfois “camionneur” ou “camionneuse” pour ce type d’apparence très masculine.

Cisgenre/Cisnormativité

Terme utilisé pour décrire les personnes qui s’identifient exclusivement à leur sexe ou genre attribué à la naissance. 

Balance-ville

Quelqu’un qui a une présentation ou une identité de genre neutre, androgyne ou qui a des caractéristiques à la fois masculines et féminines.

Aporagender

À la fois un terme générique et une identité de genre non binaire qui décrit l’expérience d’avoir un sexe spécifique différent de l’homme, de la femme ou de toute combinaison des deux.

Bigender

Ce terme décrit une personne qui s’identifie à deux sexes distincts.

Bigender indique le nombre d’identités de genre d’une personne.

Il n’indique pas à quel sexe une personne s’identifie ou le niveau d’identification qu’elle a avec un sexe particulier (comme 50% d’hommes, 50% de demi-filles).

Binarisme

Généralement, le binarisme fait référence aux systèmes et schémas de genre basés sur l’existence de deux parties opposées, telles que l’homme / la femme, ou le masculin / féminin.

Plus précisément, le binarisme est un type de sexisme qui efface les rôles et identités de genre non binaires spécifiques à une ethnie ou à une culture.

Dysphorie corporelle : détresse d’une personne face à un sentiment d’inadéquation ou de divergence entre son sexe attribué à la naissance et son identité de genre.

Cissexisme

Une forme d’oppression qui discrimine ceux qui ne sont pas cisgenres .

Demiboy

Cette identité de genre non binaire décrit quelqu’un qui s’identifie partiellement en tant que garçon, homme ou masculin.

Le terme demiboy nous parle de l’identité de genre d’une personne, mais ne donne aucune information sur le sexe ou le genre attribué à quelqu’un à la naissance.

Un demiboy peut s’identifier comme cisgenre ou trans.

Demigender

Ce terme générique inclut généralement les identités de genre non binaires et utilise le préfixe «demi-» pour indiquer l’expérience d’avoir une identification partielle ou un lien avec un genre particulier.

Cela peut inclure:

• demi-fille

• demiboy

• Demienby

• demitrans

Demi-fille Cette identité de genre non binaire décrit quelqu’un qui s’identifie partiellement comme une fille ou une femme.

Le terme demigirl nous parle de l’identité de genre d’une personne, mais ne donne aucune information sur le sexe ou le genre assigné à quelqu’un à la naissance.

Une demi-fille peut également s’identifier comme cisgenre ou trans.

Dyadique

Cela décrit les personnes qui ont des caractéristiques sexuelles – telles que les chromosomes, les hormones, les organes internes ou l’anatomie – qui peuvent être facilement classées dans le cadre sexuel binaire de l’homme ou de la femme.

Dyadique transmet des informations sur les caractéristiques sexuelles d’une personne.

Féminin de centre

Cela décrit les personnes qui identifient leur sexe comme féminin ou féminin.

Certaines personnes féminines de centre s’identifient également au mot femme, mais d’autres non.

Le terme féminin de centre vous parle de l’identité de genre d’une personne, mais ne transmet aucune information sur le sexe ou le genre qui lui a été attribué à la naissance.

Présentation féminine

Cela décrit les personnes qui ont une expression ou une présentation de genre qu’elles ou d’autres classent comme féminine. La présentation féminine est un terme qui capture la partie du genre d’une personne qui est montrée à l’extérieur, soit à travers des aspects de son style, de son apparence, de ses traits physiques, de ses manières ou de son langage corporel. Ce terme n’indique pas nécessairement quoi que ce soit sur la manière dont une personne identifie son sexe ou le genre ou le sexe qui lui est attribué à la naissance.

Femme

Il s’agit d’une étiquette pour une identité ou une expression de genre qui décrit une personne dont le genre est ou penche vers le féminin.

Certaines femmes s’identifient également comme des femmes, tandis que beaucoup d’autres ne le font pas. Femme indique la façon dont une personne vit ou exprime son sexe et ne fournit aucune information sur le sexe ou le sexe qui lui a été attribué à la naissance.

Femme à homme (FTM)

Ce terme et acronyme est le plus souvent utilisé pour désigner les hommes trans, les hommes trans et certaines personnes transmasculines que l’on a définies filles à la naissance.

Il est important de n’utiliser ce terme que si quelqu’un préfère être désigné de cette façon, car certains hommes trans, et personnes transmasculines utilisent des termes qui n’incluent pas ou n’indiquent pas le sexe qui leur a été attribué à la naissance.

Genre apathique. Ce terme décrit une personne qui ne s’identifie fortement à aucun sexe ni à aucune étiquette de genre.

Certaines personnes apathiques de genre utilisent également des termes qui indiquent leur relation avec le sexe ou le genre qui leur a été attribué à la naissance – comme apathique cis ou trans apathique – tandis que d’autres non. En général, les personnes apathiques au genre affichent une attitude de flexibilité, d’ouverture et de «ne pas se soucier» de la façon dont l’identité ou la présentation de genre est perçue et étiquetée par les autres.

Genre binaire

Également connu sous le nom de binarisme de genre, ce terme fait référence aux systèmes de classification de genre – qu’ils soient culturels, juridiques, structurels ou sociaux – qui organisent le genre ou le sexe en deux catégories mutuellement exclusives telles que homme / femme, ou masculin / féminin.

Dysphorie de genre

Il s’agit à la fois d’un diagnostic médical et d’un terme informel utilisé pour communiquer les sentiments difficiles ou la détresse que les gens éprouvent par rapport au sexe. Le diagnostic médical de dysphorie de genre fait référence à un conflit entre le sexe assigné à une personne (en tant qu’homme, femme ou intersexe) et le sexe auquel elle s’identifie.

Lorsqu’elle est utilisée de manière informelle, la dysphorie de genre décrit des interactions, des hypothèses, des traits physiques ou des parties du corps qui ne semblent pas affirmer ou inclure le sexe exprimé ou vécu d’une personne.

Expression de genre

L’expression de genre est la façon dont une personne exprime le genre à travers son comportement, ses manières, ses intérêts, ses caractéristiques physiques ou son apparence. Il est souvent, mais pas toujours, décrit en utilisant des termes tels que masculin, féminin, neutre, androgyne, conforme ou non conforme.

Les mots utilisés pour décrire l’expression de genre d’une personne dépendent des normes et des stéréotypes sociaux ou culturels et peuvent changer avec le temps.

Identité de genre

C’est la façon dont une personne expérimente le genre en interne dans le cadre de son sentiment fondamental de soi. L’identité de genre ne peut être présumée sur la base de l’apparence, de l’anatomie, des normes sociales ou des stéréotypes.

L’identité de genre n’est pas déterminée par le sexe ou le sexe assigné et se développe ou change souvent avec le temps.

Pronoms neutres

Ces pronoms ne sont pas stéréotypés ou culturellement classés comme masculins ou féminins, ou alors hommes ou femmes.

Les pronoms non sexistes sont utilisés par les personnes cisgenres et transgenres comme un moyen d’affirmer et de transmettre des informations importantes sur qui elles sont et comment elles veulent être référées. En français, il y en a énormément, parmi lesquels « iel » , « ul » , « ol » , « yel », « ille », « ael », « im », parmi tant d’autres. La plupart de ces pronoms ne sont pas dans le langage courant, mais ils deviennent de plus en plus communs.

D’autres exemples comprennent:

• ils / eux / les leurs

• ze / hir / hirs

• ze / zir / zirs

• xe/xem/xyrs

Genre non conforme

Ce terme est utilisé pour décrire les personnes avec une expression ou une présentation de genre différente des stéréotypes culturels ou sociaux associés au genre ou au sexe perçu ou attribué à la personne.

Le genre non conforme n’est pas une identité de genre, bien que certaines personnes s’identifient en utilisant ce terme. Il ne transmet aucune information sur la façon dont une personne vit le genre en interne.

Plus précisément, le genre non conforme est un terme utilisé pour décrire les traits physiques en relation avec des catégories de genre socialement et culturellement définies. Les personnes de tout genre – cis, trans ou non binaire – peuvent être non conformes.

Norme de genre

Terme utilisé pour décrire les traits ou les identités de genre qui sont perçus comme relevant des normes et attentes sociales.

Présentation du genre

Semblable à l’expression de genre, la présentation du genre fait référence à la façon dont une personne utilise le comportement, les manières, les intérêts, les caractéristiques physiques ou l’apparence pour transmettre ou présenter un genre particulier à l’extérieur.

Question de genre

Une personne qui remet en question un ou plusieurs aspects de son genre, comme son identité ou son expression de genre.

Rôles de genre

Les intérêts, les comportements et les manières qu’une société ou une culture attribue à un sexe particulier ou aux choses attendues d’une personne en fonction de son sexe assigné, perçu ou réel.

Les rôles de genre changent avec le temps et selon les cultures.

Variante de genre

Semblable au genre non conforme, la variante de genre est un terme générique utilisé pour décrire les personnes ayant une identité de genre, une expression ou une présentation différente de la norme sociale perçue ou du groupe dominant.

Certaines personnes n’aiment pas ce terme en raison de son potentiel à perpétuer la désinformation et la stigmatisation négative sur les identités de genre non sexistes et la présentation non conforme étant moins normale ou naturelle.

Genderfluid

Cette étiquette est utilisée pour décrire l’identité ou l’expression de genre. Cela implique l’expérience de passer d’un sexe à l’autre ou d’avoir un sexe qui change au cours d’une période donnée. Par exemple, d’instant en instant, de jour en jour, de mois en mois, d’année en année ou de décennie en décennie.

Genderfuck

Semblable au terme gender bender, genderfuck implique l’acte de combattre ou de démanteler la binarité de genre et les stéréotypes à travers une identité de genre, une expression ou une présentation qui remettent en question les normes et les attentes existantes dans un contexte culturel donné.

Genderqueer

Cette identité de genre non binaire et ce terme décrivent une personne dont le sexe ne peut être catégorisé comme exclusivement masculin ou féminin.

Les personnes qui s’identifient comme genderqueer expérimentent et expriment le genre de différentes manières. Cela peut inclure ni l’un ni l’autre, les deux ou une combinaison de sexes masculins, féminins ou non binaires.

Graygender

Un terme de genre qui décrit une personne qui éprouve une ambivalence à propos de l’identité ou de l’expression de genre et qui ne s’identifie pas pleinement à un genre binaire exclusivement masculin ou féminin.

Intergenre 

Une identité de genre non binaire qui décrit l’expérience d’avoir un genre qui se situe quelque part entre la femme et l’homme ou qui est un mélange d’homme et de femme.

Intersexe

Un terme générique qui décrit les personnes qui ont des caractéristiques sexuelles – telles que les chromosomes, les organes internes, les hormones ou l’anatomie – qui ne peuvent pas être facilement classées dans le cadre sexuel binaire d’un homme ou d’une femme.

Le terme Intersexe transmet des informations sur les caractéristiques sexuelles d’une personne, mais n’indique rien sur son identité de genre.

Masculin de centre

Ce terme décrit les personnes qui identifient leur sexe comme masculin.

Certaines personnes masculines de centre s’identifient également au mot homme, mais beaucoup d’autres ne le font pas.

Le terme masculin de centre vous parle de l’identité de genre d’une personne, mais ne donne aucune information sur le sexe ou le genre qui lui a été attribué à la naissance.

Présentation masculine

Ce terme décrit les personnes qui ont une expression ou une présentation de genre qu’elles ou d’autres classent comme masculines.

La présentation masculine capture la partie du sexe d’une personne qui est montrée à l’extérieur, soit à travers des aspects de son style, de son apparence, de ses traits physiques, de ses manières ou de son langage corporel.

Ce terme n’indique pas nécessairement quoi que ce soit sur la façon dont une personne identifie son sexe ou le genre ou le sexe qui lui est attribué.

Maverique

Cette identité de genre non binaire met l’accent sur l’expérience intérieure du genre.

Il décrit ceux qui font l’expérience du genre ou qui ont une identité de genre fondamentale indépendante des catégories et définitions existantes du genre, telles que homme ou femme, masculin ou féminin, androgyne ou neutre.

Misgenre

Le fait de se référer à quelqu’un en utilisant un pronom de genre ou un langage sexué qui est incorrect, inexact ou ne comprend pas l’identité de genre réelle de la personne.

Homme à femme (MTF)

Ce terme et acronyme est le plus couramment utilisé pour désigner les femmes trans, les femmes trans et certaines personnes transféminines qui ont été attribuées homme à la naissance.

Il est important de n’utiliser ce terme que si quelqu’un préfère être référencé de cette façon, car certaines femmes trans et certaines personnes transféminines préfèrent utiliser des termes qui n’incluent pas ou n’indiquent pas ouvertement le sexe qui leur a été attribué à la naissance. 

Multi-genre

Ce terme générique est utilisé pour décrire les personnes qui ont plus d’une seule identité de genre.

Les autres étiquettes de genre qui relèvent de l’éventail multi-genre comprennent:

• bigender

• déclencheur

• pangender

• polygender

Dans certains cas, «genderfluid» peut également relever de cet éventail.

Neutrois

Cette identité non binaire et terme générique est utilisé pour décrire les personnes qui ont un sexe qui n’est pas exclusivement masculin ou féminin.

Neutrois peut être un terme plus large englobant d’autres identités de genre, telles que non binaire, agender, genderfluid ou sans genre.

Non binaire

Également appelé enby, il s’agit d’une identité de genre et d’un terme générique pour les identités de genre qui ne peuvent pas être exclusivement catégorisées comme masculines ou féminines.

Les personnes qui s’identifient comme non binaires peuvent faire l’expérience du genre de diverses manières, y compris une combinaison d’homme et de femme, ni homme ni femme, ou autre chose. Certaines personnes non binaires s’identifient comme trans, tandis que beaucoup d’autres ne le font pas.

Le fait qu’une personne non binaire s’identifie également comme trans dépend souvent dans quelle mesure cette personne s’identifie, même partiellement, au sexe ou au genre qui lui a été attribué à la naissance.

Novigender

Une identité de genre utilisée par des personnes qui ont un sexe qui ne peut être décrit en utilisant un langage existant en raison de sa nature complexe et unique.

Pangender

Une identité de genre non binaire qui décrit les personnes qui font l’expérience de toutes ou de nombreuses identités de genre sur le spectre de genre simultanément ou au fil du temps.

Polygender

Ce terme d’identité de genre décrit l’expérience d’avoir plusieurs identités de genre, simultanément ou au fil du temps.

Ce terme indique le nombre d’identités de genre qu’une personne éprouve, mais n’indique pas nécessairement quels genres sont inclus dans l’identité polygenderiste de la personne donnée.

Sexe

La classification d’une personne comme homme, femme ou intersexuée basée sur le système existant d’organisation des corps humains, de la biologie, et des chromosomes. 🧬 Ce système est basé sur les chromosomes, les hormones, les organes reproducteurs internes et externes et les caractéristiques sexuelles secondaires.

Sexe attribué à la naissance

Cela fait référence à l’acte d’assigner ou de désigner un sexe particulier à une personne en fonction de ses chromosomes, de ses hormones, de ses organes reproducteurs internes et externes et de ses caractéristiques sexuelles secondaires. Cela est souvent fait par des professionnels de la santé pendant la grossesse ou immédiatement après l’accouchement.

Le sexe attribué à une personne à la naissance ne détermine ni n’indique quoi que ce soit sur son expérience ou son identité de genre authentique.

Dysphorie sociale

Un type spécifique de dysphorie de genre qui se manifeste par une détresse et un inconfort résultant de la façon dont la société ou d’autres personnes perçoivent, étiquettent, se réfèrent ou interagissent avec le sexe ou le corps d’une personne.

Butch doux

À la fois une identité de genre et un terme utilisé pour décrire l’expression de genre non conforme de quelqu’un qui a des traits masculins ou de butch, mais qui ne correspond pas entièrement aux stéréotypes associés aux lesbiennes cisgenres masculines ou butch.

Stone butch

À la fois une identité de genre et un terme utilisé pour décrire l’expression de genre non conforme de quelqu’un qui incarne des traits associés à “stone butch” ou aux stéréotypes associés à la masculinité traditionnelle.

Troisième sexe

Originaire de cultures non occidentales et autochtones, le troisième sexe est une catégorie de genre qui comprend les personnes dont le sexe ne peut pas être exclusivement catégorisé comme homme ou femme, ou qui est différent de l’homme ou de la femme.

Transféminine

Une étiquette d’identité de genre qui transmet l’expérience d’avoir une identité de genre féminine différente du genre ou du sexe attribué à la naissance.

Transgenre ou trans

À la fois un terme générique comprenant de nombreuses identités de genre et une identité de genre spécifique qui décrit les personnes ayant une identité de genre différente du sexe assigné à la naissance (homme, femme ou intersexe).

Transmasculin

Une étiquette d’identité de genre qui transmet l’expérience d’avoir une identité de genre masculine différente du genre ou du sexe qui a été attribué à la naissance.

Transition

L’acte d’apporter des changements physiques, sociaux, médicaux, chirurgicaux, interpersonnels ou personnels qui aident à affirmer le sexe ou à lutter contre la dysphorie de genre.

Transsexuel

Tombant sous l’égide des transgenres, transsexuel est un mot qui était médicalement et historiquement utilisé pour indiquer une différence entre l’identité de genre (c’est-à-dire l’expérience interne du genre) et le sexe assigné à la naissance (en tant qu’homme, femme ou intersexe).

Le transsexuel est souvent (mais pas toujours) utilisé pour communiquer que l’expérience de son sexe implique un diagnostic médical ou des changements médicaux – tels que des hormones ou une chirurgie – qui aident à modifier l’anatomie et l’apparence pour se sentir plus en harmonie avec l’identité de genre.

En raison d’une histoire chargée, le mot transsexuel peut être controversé et ne devrait pas être utilisé à moins que quelqu’un ne demande spécifiquement à être nommé de cette manière.

Trigender

Cette identité de genre décrit l’expérience d’avoir trois identités de genre, simultanément ou dans le temps.

Ce terme indique le nombre d’identités de genre vécues par une personne, mais n’indique pas nécessairement quels genres sont inclus dans l’identité de déclenchement d’une personne donnée.

Bispirituel

Ce terme générique a été créé par les communautés autochtones pour intégrer les compréhensions autochtones traditionnelles du genre et de la sexualité dans l’éducation et la littérature autochtones occidentales et contemporaines. Chaque tribu des Premières Nations a sa propre compréhension et sa propre signification de ce que signifie être bispirituel, ce terme peut donc avoir de nombreuses définitions.

Le bispirituel fait généralement référence à un rôle de genre considéré comme une classification de genre commune, reconnue, acceptée et louée dans la plupart des communautés des Premières Nations, datant de plusieurs siècles.

La ligne du bas

C’est incroyable que le genre – quelque chose que beaucoup d’entre nous pensaient être un concept très simple – soit en fait si personnel, nuancé et complexe. Pour cette raison, c’est tout à fait OK si cette liste est difficile à digérer !

N’oubliez pas: le genre est un élément essentiel de la santé et du bien-être de tous.

Se familiariser avec un langage qui vous aide à parler de cette partie de l’identité et de la société est un excellent moyen de prendre soin de vous et d’être un allié des autres.

Mere Abrams est chercheuse, écrivaine, éducatrice, consultante et travailleuse sociale clinique agréée qui atteint un public mondial par le biais de prises de parole en public, de publications, de médias sociaux (@meretheir) et de services de thérapie et de soutien de genre en ligne. Mere utilise son expérience personnelle et son expérience professionnelle diversifiée pour aider les personnes à explorer le genre et aider les institutions, les organisations et les entreprises à accroître leur connaissance du genre et à identifier les opportunités de démontrer l’inclusion du genre dans les produits, services, programmes, projets et contenus.

La fin de l’article en français. Les termes de vocabulaire ci-dessous sont en anglais pour ceux qui s’y intéressent. Merci d’avoir visité mon site. J’espère que cet article vous a plu.

Vocabulary about sexuality and gender – English

NOTE ABOUT TERMS THAT CONSTANTLY CHANGE : (these terms come from the website https://transstudent.org.) We thank them for their cooperation in helping us.
Terms are always changing in the LGBTQ+ community. This list will be updated as often as possible to keep up with the rapid proliferation of queer and trans language.


SUMMARY OF TERMS

CISGENDER/CIS
Term for someone who exclusively identifies as their sex assigned at birth. The term cisgender is not indicative of gender expression, sexual orientation, hormonal makeup, physical anatomy, or how one is perceived in daily life.
TRANSGENDER/TRANS
Encompassing term of many gender identities of those who do not identify or exclusively identify with their sex assigned at birth. The term transgender is not indicative of gender expression, sexual orientation, hormonal makeup, physical anatomy, or how one is perceived in daily life. Also see: The Gender Unicorn.
QUEER
A term for people of marginalized gender identities and sexual orientations who are not cisgender and/or heterosexual. This term has a complicated history as a reclaimed slur.
BASIC TERMINOLOGY CISGENDER/CIS. Adjective that means “identifies as their sex assigned at birth” derived from the Latin word meaning “on the same side.” A cisgender/cis person is not transgender. “Cisgender” does not indicate biology, gender expression, or sexuality/sexual orientation. In discussions regarding trans issues, one would differentiate between women who are trans and women who aren’t by saying trans women and cis women. Cis is not a “made up” word or slur. Note that cisgender does not have an “ed” at the end.
GENDER EXPRESSION/PRESENTATION
The physical manifestation of one’s gender identity through clothing, hairstyle, voice, body shape, etc. (typically referred to as masculine or feminine). Many transgender people seek to make their gender expression (how they look) match their gender identity (who they are), rather than their sex assigned at birth. Someone with a gender nonconforming gender expression may or may not be transgender.
One’s internal sense of being male, female, neither of these, both, or other gender(s). Everyone has a gender identity, including you. For transgender people, their sex assigned at birth and their gender identity are not necessarily the same.
SEX ASSIGNED AT BIRTH
The assignment and classification of people as male, female, intersex, or another sex assigned at birth often based on physical anatomy at birth and/or karyotyping.
SEXUAL ORIENTATION
A person’s physical, romantic, emotional, aesthetic, and/or other form of attraction to others. In Western cultures, gender identity and sexual orientation are not the same. Trans people can be straight, bisexual, lesbian, gay, asexual, pansexual, queer, etc. just like anyone else. For example, a trans woman who is exclusively attracted to other women would often identify as lesbian.
TRANSGENDER/TRANS
An umbrella term for people whose gender identity differs from the sex they were assigned at birth. The term transgender is not indicative of gender expression, sexual orientation, hormonal makeup, physical anatomy, or how one is perceived in daily life. Note that transgender does not have an “ed” at the end.
TRANSITION
A person’s process of developing and assuming a gender expression to match their gender identity. Transition can include: coming out to one’s family, friends, and/or co-workers; changing one’s name and/or sex on legal documents; hormone therapy; and possibly (though not always) some form of surgery. It’s best not to assume how one transitions as it is different for everyone.
TRANSSEXUAL
A deprecated term that is often considered pejorative similar to transgender in that it indicates a difference between one’s gender identity and sex assigned at birth. Transsexual often – though not always – implicates hormonal/surgical transition from one binary gender (male or female) to the other.
Unlike transgender/trans, transsexual is not an umbrella term, as many transgender people do not identify as transsexual. When speaking/writing about trans people, please avoid the word transsexual unless asked to use it by a transsexual person.

MORE TERMINOLOGY
AGENDER
An umbrella term encompassing many different genders of people who commonly do not have a gender and/or have a gender that they describe as neutral. Many agender people are trans. As a new and quickly-evolving term, it is best you ask how someone defines agender for themselves.
AFAB AND AMAB
Acronyms meaning “assigned female/male at birth” (also designated female/male at birth or female/male assigned at birth). No one, whether cis or trans, gets to choose what sex they’re assigned at birth. This term is preferred to “biological male/female”, “male/female bodied”, “natal male/female”, and “born male/female” which are inaccurate.
ALLY
Someone who advocates and supports a community other than their own. Allies are not part of the communities they help. A person should not self-identify as an ally but show that they are one through action.
AROMANTIC
The lack of romantic attraction, and one identifying with this orientation. This may be used as an umbrella term for other emotional attractions such as demiromantic.
ASEXUAL
The lack of a sexual attraction, and one identifying with this orientation. This may be used as an umbrella term for other emotional attractions such as demisexual.
BIGENDER. Refers to those who identify as two genders. Can also identify as multigender (identifying as two or more genders). This ter should not be confused with Two- Spirit, which is specifically associated with Native American and First Nations cultures
BINARY
A system only encompassing two options. This term is also used as an adjective to describe the genders female/male or woman/man. Since the binary genders are the only ones recognized by society as being legitimate, they enjoy an unfairly privileged status.
BISEXUALITY
An umbrella term for people who experience sexual and/or emotional attraction to more than one gender. See also: pansexual, fluid, omnisexual, and queer
BOI
A term used within the queer communities of color to refer to sexual orientation, gender, and/or aesthetic among people usually assigned female at birth. Boi often designates queer women who present with masculinity (although, this depends on location and usage). This term originated in women of color communities in the 20th century.
BOTTOM SURGERY
Genital surgeries such as vaginoplasty, phalloplasty, or metoidioplasty.
BUTCH
An identity or presentation related to masculinity. Butch can be an adjective (she’s a butch woman), a verb (he went home to “butch up”), or a noun (they identify as a butch). Although commonly associated with masculine queer/lesbian women, it’s used by many to describe a distinct gender identity and/or expression, and does not necessarily imply that one also identifies as a woman or not.
CROSS-DRESSING (ALSO CROSSDRESSING)
The act of dressing and presenting as a different gender. One who considers this an integral part of their identity may identify as a crossdresser. “Transvestite” is often considered a pejorative term with the same meaning. Drag performers are crossdressing performers who take on stylized, exaggerated gender presentations (although not all drag performers identify as crossdressers). Crossdressing and drag are forms of gender expression and are not necessarily tied to erotic activity, nor are they indicative of one’s sexual orientation or gender identity. This term should only be used by the consent of the person it describes.
CISSEXISM. Systemic prejudice in the favor of cisgender people.
DRAG
Exaggerated, theatrical, and/or performative presentation that usually plays with gender. Although most commonly used to refer to crossdressing performers (drag queens and drag kings), anyone of any gender can do any form of drag. Doing drag does not necessarily have anything to do with one’s sex assigned at birth, gender identity, or sexual orientation.
DYADIC
Not intersex.
FEMME
An identity or presentation that leans towards femininity. Femme can be an adjective (he’s a femme boy), a verb (she feels better when she “femmes up”), or a noun (they’re a femme). Although commonly associated with feminine lesbian/ queer women, it’s used by many to describe a distinct gender identity and/or expression, and does not necessarily imply that one also identifies as a woman or not.
GENDER AFFIRMING SURGERY; GENITAL
REASSIGNMENT/RECONSTRUCTION SURGERY;
VAGINOPLASTY; PHALLOPLASTY; METOIDIOPLASTY

Different surgeries related to genitalia. These are only one part of some trans people’s transition (see “Transition” below). Only the minority of transgender people choose to and can afford to have genital surgery. The following terms are inaccurate, offensive, or outdated: sex change operation, gender reassignment/ realignment surgery (gender is not changed due to surgery), gender confirmation/confirming surgery (genitalia do not confirm gender), and sex reassignment/realignment surgery (as it insinuates a single surgery is required to transition along with sex being an ambiguous term).
THE GENDER BINARY
A system of viewing gender as consisting solely of two, opposite categories, termed “male and female”, in which no other possibilities for gender or anatomy are believed to exist. This system is oppressive to anyone who defies their sex assigned at birth, but particularly those who are gender-variant or do not fit neatly into one of the two standard categories.
GENDER DYSPHORIA
Anxiety and/or discomfort regarding one’s sex assigned at birth.
GENDER FLUID
A changing (“fluid”) gender identity and/or presentation. GENDER IDENTITY DISORDER / GID
A controversial DSM-III and DSM-IV diagnosis given to transgender and other gender-nonconforming people. Because it labels people as “disordered,” Gender Identity Disorder is often considered offensive. The diagnosis is frequently given to children who don’t conform to expected gender norms in terms of dress, play or behavior. Such children are often subjected to intense psychotherapy, behavior modification and/or institutionalization. This term was replaced by the term “gender dysphoria” in the DSM-5.
GENDERQUEER
An identity commonly used by people who do not identify or express their gender within the gender binary. Those who identify as genderqueer may identify as neither male nor female, may see themselves as outside of or in between the binary gender boxes, or may simply feel restricted by gender labels. Many genderqueer people are cisgender and identify with it as an aesthetic. Not everyone who identifies as genderqueer identifies as trans or nonbinary.
HETERONORMATIVE / HETERONORMATIVITY
Terms referring to the assumption that heterosexuality is the norm, which plays out in interpersonal interactions and society and furthers the marginalization of queer people.
INTERSEX
Describing a person with a less common combination of hormones, chromosomes, and anatomy that are used to assign sex at birth. There are many examples such as Klinefelter Syndrome, Androgen Insensitivity Syndrome, and Congenital Adrenal Hyperplasia. Parents and medical professionals usually coercively assign intersex infants a sex and have, in the past, been medically permitted to perform surgical operations to conform the infant’s genitalia to that assignment. This practice has become increasingly controversial as intersex adults speak out against the practice. The term intersex is not interchangeable with or a synonym for transgender (although some intersex people do identify as transgender).
LGBTQIAPP+
A collection of identities short for lesbian, gay, bisexual, trans, queer, questioning, intersex, asexual, aromantic, pansexual, polysexual (sometimes abbreviated to LGBT or LGBTQ+). Sometimes this acronym is replaced with “queer.” Note that “ally” is not included in this acronym.
MONOSEXUAL / MULTISEXUAL / NON-MONOSEXUAL
Umbrella terms for orientations directed towards one gender (monosexual) or multiple genders (multisexual/non-monosexual).

NONBINARY (ALSO NON-BINARY)
Preferred umbrella term for all genders other than female/male or woman/man, used as an adjective (e.g. Jesse is a nonbinary person). Not all nonbinary people identify as trans and not all trans people identify as nonbinary. Sometimes (and increasingly), nonbinary can be used to describe the aesthetic/presentation/ expression of a cisgender or transgender person.
PACKING
Wearing a penile prosthesis.
PANSEXUAL
Capable of being attracted to many/any gender(s). Sometimes the term omnisexual is used in the same manner. “Pansexual” is used more frequently as more people acknowledge that gender is not binary. Sometimes, the identity fails to recognize that one cannot know individuals with every existing gender identity.
PASSING/BLENDING/ASSIMILATING
Being perceived by others as a particular identity/gender or cisgender regardless how the individual in question identifies, e.g. passing as straight, passing as a cis woman, passing as a youth. This term has become controversial as “passing” can imply that one is not genuinely what they are passing as.
POLYSEXUAL
Capable of being attracted to multiple gender(s).
QUEER
Umbrella term for gender and sexual minorities who are not cisgender and/or heterosexual. There is a lot of overlap between queer and trans identities, but not all queer people are trans and not all trans people are queer. The word queer is still sometimes used as a hateful slur, so although it has mostly been reclaimed, be careful with its use.
STEALTH
To not be openly transgender in all or most social situations.
T
Short for testosterone.
TOP SURGERY
Chest surgery such as double mastectomy, breast augmentation, or periareolar (keyhole) surgeries.
TRANS
Prefix or adjective used as an abbreviation of transgender, derived from the Latin word meaning “across from” or “on the other side of.”

TRANS*
An outdated term popularized in the early 2010’s that was used to signify an array of identities under the trans umbrella. However, it became problematized online due to improper usage. See our page on the asterisk.
TRANSITION
A person’s process of developing and assuming a gender expression to match their gender identity. Transition can include: coming out to one’s family, friends, and/or co-workers; changing one’s name and/or sex on legal documents; hormone therapy; and possibly (though not always) some form of surgery. It’s best not to assume how one transitions as it is different for everyone.
TRANSMISOGYNY
Originally coined by the author Julia Serano, this term recognizes the intersections of transphobia and misogyny and how they are often experienced as a unique form of oppression against trans women.
TRANSPHOBIA
Systemic violence against trans people, associated with attitudes such as fear, discomfort, distrust, or disdain. This word is used similarly to homophobia, xenophobia, misogyny, etc.
TRANS WOMAN / TRANS MAN
Trans woman generally describes someone assigned male at birth who identifies as a woman. This individual may or may not actively identify as trans. It is grammatically and definitionally correct to include a space between trans and woman. The same concept applies to trans men. Often it is good just to use woman or man. Sometimes trans women identify as male-to-female (also MTF, M2F, or trans feminine) and sometimes trans men identify as female-to-male (also FTM, F2M, or trans masculine). Please ask before identifying someone. Use the term and pronouns preferred by the individual.
TWO SPIRIT
An umbrella term referring to various indigenous gender identities in North America.

*La fin du glossaire et de cet article au sujet de la sexualité et l’identité du genre. Merci d’avoir lu cela !

Des hortensias du jardin en fin juin et juillet



Premier projet de l’article :

Les termes sexe, genre, et orientation sexuelle désignent trois éléments de la sexualité en générale. En fait, malgré ce que beaucoup de gens peuvent penser, ces trois éléments sont complètement indépendants les l’uns des autres. Ce point est très important de comprendre. Pour que ces trois niveaux de la sexualité humaine soient plus clairs, je vais expliquer la contribution de la génétique en déterminant notre sexe, telle qu’il est exprimé au travers des chromosomes 🧬 et de la biologie. Puis, on parlera de la notion du genre, qui est un sentiment qui se développe entre deux et cinq ans. 

Pendant l’adolescence, on développe notre orientation sexuelle qui veut dire que l’on commence à se rendre compte de nos sensations qui nous indiquent par quel genre(s) nous sommes attirés. Ensuite, je vais discuter un peu de la notion transgenre et comment nous gérons nos ressentis autour de ce sujet. Enfin, après cet article, j’ajoute une liste des mots et termes qui traitent du vocabulaire de la sexualité humaine, en français et en anglais.

Le sexe d’une personne se définit par des chromosomes et le sexe est déterminé par la science 🧬 et la biologie. À la naissance, on peut être soit mâle, soit femelle, soit intersexué, soit né avec des ambiguïtés de sexualité car des organes sexuels externes sont mal développés, peu développés, ou développés d’une manière que le sexe du bébé ne serait connu définitivement qu’après quelques mois, voire quelques années.

Voici une des raisons pour lesquelles un bébé peut être assigné au mauvais sexe à la naissance. Par exemple, si l’organe sexuel extérieur d’une bébé est très petit ou méconnaissable à la naissance, ce bébé est souvent désigné comme une fille. En grandissant pendant les premiers mois ou années de sa vie, il peut arriver que cet organe sexuel devienne plus clairement, un pénis et ce bébé est, en fait, un petit garçon. En fait, vers la même époque, on aperçoit aussi que ses testicules sont descendus de l’abdomen à l’extérieur du corps. Comme le garçon a commencé à être socialisé en tant que fille pendant ses premiers mois ou premières années de sa vie, cela peut contribuer à la confusion d’identité du genre.

Cependant, l’opposé peut se passer aussi avec un nouveau né femelle. Si l’organe sexuel externe paraît être plus grand que d’habitude, le bébé peut être désigné comme un garçon, tandis qu’en réalité c’est une fille. Par l’âge de six mois jusqu’à deux ans, par exemple, ce que l’obstétricien(ne) peut observer est que l’organe sexuel externe que l’on a pensé être un pénis, est en vérité un clitoris, qui était plus grand que la normale à la naissance. Une fois que ce petit enfant est réassigné au sexe féminin, au lieu de masculin, la socialisation sexuelle a déjà débuté chez l’enfant, et la confusion de l’identité de genre est une possibilité réelle qui a commencé pendant les deux premières années de vie en famille et en société.

Comme un test sanguin existe pour déterminer le vrai sexe d’un nouveau-né, l’attribution à la naissance au mauvais sexe biologique est inexcusable aujourd’hui. En cas de doute sur le sexe d’un nouveau-né, un test sanguin qui vérifie les chromosomes doit être effectué immédiatement pour éviter des problèmes inutiles ou de la confusion psychique de la part du bébé ou des parents.

L’identité du genre, c’est la façon dont une personne s’identifie selon les critères de la société et cela est un phénomène sociologique. Un humain peut se sentir homme, femme, gendre-fluide, non-binaire, agenre, ou il se peut qu’une personne ne veuille pas se définir du tout.

L’orientation sexuelle est la ou les préférences d’une personne quant à ses partenaires par qui elle est attirée. Il existe aussi une orientation affective où les personnes ne sont pas du tout intéressées par le sexe, en général, ce qui n’empêche pas d’avoir une relation de couple, mais plutôt spirituelle, par exemple. Donc, pour que tout soit clair, le sexe, l’identité du genre, et l’orientation sexuelle ne sont en aucun cas reliés. Ce sont trois concepts sont complètement distincts. En outre, l’organe génital d’une personne n’est pas forcément en accord avec son genre. Il faut comprendre qu’il y a une partie sociologique, mais aussi une partie psychologique, à s’identifier à un genre.

La partie sociologique est la manière dont on va être perçu par la société. Cela va passer par la manière de parler, la manière de s’habiller, et de se comporter. Ces différentes façons d’observer une personne résultent des stéréotypes qui se sont développés au fil des siècles, alors que l’homme, la société et la religion avaient besoin de catégoriser les gens selon les rôles sexuels qui leur étaient assignés. Ce besoin de se différencier entre les hommes et les femmes est devenu un caractéristique rigide de la société surtout dans des pays occidentaux. On avait besoin de mettre ces comportements stricts des hommes et des femmes dans des boîtes, bien carrées et droites, qui n’appartenaient qu’à un homme ou une femme. Leurs manières de comportement public et leurs rôles dans la société ont été rigoureusement définis pendant des siècles.

Heureusement, ces distinctions sociaux sont en train de changer, mais le changement semble toujours trop lent pour la catégorie de personnes qui souffrent des normes contraignantes de la société. Bientôt, on espère que tout le monde aura accès à tout sans jugements et sans questionnement extérieur. Ces idées peuvent paraître utopique, mais c’est vraiment cette qualité de vie à laquelle nous nous attendons en fin de compte.

Comme tout le monde le sait, pendant longtemps, certaines caractéristiques extérieures n’étaient réserver qu’aux hommes, comme par exemple, les pantalons, les barbes, les poils, avoir une voix grave, etc.

En revanche, à la même époque, les femmes ont été caractérisées plutôt par des chaussures à hauts 👠 talons qu’elles portaient, ainsi que leurs jupes, leurs robes, leur lourd maquillage, du rouge à lèvres, des cheveux longs et délicatement coiffés au style de l’époque, et elles préféraient des couleurs légères, telles que la rose🌹 et des couleurs pastels variées.

Toutes ces choses qui n’ont été accessibles qu’aux hommes ou qu’aux femmes ont été mises en place et renforcées par des codes vestimentaires très différents pour les deux sexes ou genres. Un but major de ces codes vestimentaires était de les utilisés pour que l’on puisse définir facilement le genre ou le sexe d’une personne, ainsi que leur place dans la hiérarchie sociale. Aujourd’hui, comme les règles de comportement social changent, il existe une plus grande liberté dans le choix des vêtements que l’on peut porter. Ces jours-ci, presque tous les types de vêtements, et la possibilité de faire des déclarations de mode en public, sont accessibles à pratiquement chaque personne, peu importe son sexe ou son identité de genre.

La partie psychologique de l’identification à un genre est beaucoup plus compliquée et propre à chacun. Les personnes binaires peuvent être soit homme, soit femme, et celles-ci tendent à s’identifier le plus aux deux catégories du genre humaine. Ici on parlent de l’identité de genre et pas du sexe.

Des personnes non-binaires peuvent être beaucoup plus de choses et cette identification peut inclure des personnes agenres, qui sont celles qui préfèrent à ne pas s’identifier à un genre ou à un autre. Des personnes qui sont « gender fluid » ou genre fluide sont des personnes qui vont avoir un genre changeant, et des personnes non-binaires se sentent parfois homme, parfois femme, et parfois quelque part entre les deux extrêmes du spectre de la sexualité. Il existe aussi des personnes qui ne veulent absolument pas se définir dans ce continuum. Généralement, chaque personne non-binaire vit sa non-binarité d’une manière différente. Il peut y avoir des milliards de façons pour des personnes de vivre leur non-binarité.

Ainsi, comme j’ai mentionné plus haut, je vais discuter la vie des personnes transgenres. Le ressenti d’être né dans le mauvais corps, est souvent la première sensation de la dysphorie du genre qu’un petit enfant peut expérimenter. Cette sensation peut se réaliser aussi jeune que l’âge de 3 ans chez certains enfants. Cependant, la dysphorie du genre peut être retardée pour les enfants plus âgés, à l’adolescence, ou même au-delà, à l’âge adulte.

Souvent ces personnes qui ont la sensation d’être nées ou de vivre dans le mauvais corps, décident de subir une transition de genre pour que leur genre apparent coïncide avec leur sexe physique. Cette alignement peut souvent faire en sorte que la personne puisse vivre en tranquillité en ce qui concerne leur sexualité.

Les traitements pour le reassignement du sexe peut inclure des hormones, de la chirurgie gynécologique, urologique, et esthétique. D’habitude les traitements chirurgicaux ne commencent pas avant la fin d’adolescence. Des hormones appropriées sont prescrites à ce moment-là afin que la transition entre les deux sexes progresse aussi naturellement que possible. Ensuite, vers le début de l’âge adulte, le traitement hormonal coïncide aussi avec les opérations plus intensives.

Chez les enfants les plus jeunes, les premiers mesures psychothérapeutiques concernent la socialisation avec d’autres enfants et des séances de psychothérapie qui peuvent durer pendant des années, en fonction de leur connaissance de la nature humaine, et selon la maturité de l’enfant. Souvent les jeunes enfants, ainsi que des autres personnes qui sont jeunes ou dans l’adolescence et qui désirent un changement de sexe, débutent en expérimentant avec des changements extérieurs et plutôt superficiels. Une fois confortables avec leur nouvelle apparence et la réaction du public autour d’eux, ils continuent leur évolution en repoussant les limites de l’expérimentation au niveau physique (couleur des cheveux, piercings, changements de vêtements androgènes, bijoux , tatouages, etc.), au niveau social (changement d’amis avec qui ils sont plus à l’aise, par exemple), et au niveau sexuel (partenaires intimes) pour trouver là où ils se sentent le plus complets et confortables en société.

À cette époque, une forte collection de connaissances et d’amis sont primordiaux pour aider la personne à développer son estime de soi pendant cette période de transition délicate.

Avant que l’adolescence débute en processus, il est idéal pour prévenir le développement de caractéristiques sexuelles secondaires à l’âge idéal, en synchronisant de manière optimale, la thérapie hormonale sexuelle. Ces traitements sont guidés par un(e) endocrinologue en consultant avec le psychiatre ou psychologue avec qui la personne maintient une relation sincère, forte, et thérapeutique pendant la transition entière.

Une fois que l’adolescence se terminera, une personne pourra décider de continuer sa progression avec la réattribution sexuelle vers le sexe avec lequel elle se sent le plus en harmonie. Comme la chirurgie est souvent irréversible, d’habitude on attend jusqu’à l’âge de 18 à 25 ans, voire plus. Un certificate de changement d’assignement du sexe doit être livrer à l’équipe médicale par la psychothérapeute de cette personne qui subit la transition de sexe. Les membres de l’équipe médicale, mentionnés ci-dessus, travaillent ensemble pour que la réassignation du sexe soit résolue aussi harmonieusement que possible et avec le soutien psychosocial approprié de l’équipe médicale, de la famille et des amis, et de toutes les personnes significatives dans la vie actuelle de cette personne. Celles-ci peuvent être dans un état de transition où ses sentiments sont vulnérables et sensibles, car ces émotions sont toujours en train d’être incorporés dans la psyché de la nouvelle personnalité, qui n’est souvent pas encore très stable ni forte au début de la transition.

En somme, les traitements médicaux, la psychothérapie, et la chirurgie de réattribution sexuelle peut prendre entre cinq, dix, ou même vingt ans pour s’achever en fonction de la santé de la personne en question. Le support des personnes dans la vie du patient qui subit une réassignation sexuelle est extrêmement important et même souvent nécessaire pour une transition réussie.

Pour conclure notre discussion de la sexualité humaine, je vous laisse avec quelques idées. Au lieu de penser aux autres en tant qu’homme ou femme, il est plus facile, et même noble, de penser à chacun comme être humain. Nous sommes tous des humains bien différents des contraintes des étiquettes ou des mots qui tendent à essayer de nous limiter, de nous définir et de nous contrôler. C’est une question de respecter, et de laisser les autres se définir et vivre comme ils le veulent.

Afin de se comporter correctement dans la société d’aujourd’hui de la non-binarité, et de ne pas « mégenrer » des personnes que l’on ne connaît pas, la façon la plus agréable de saluer ou d’accueillir quelqu’un est d’utiliser son prénom. Une autre option est de demander par quel pronom cette personne souhaite se définir. Actuellement, il existe beaucoup de pronoms genre neutre, et ils existent dans beaucoup de langues, mais un peu différent selon la langue. En français, il y en a énormément, parmi lesquels « iel » , « ul » , « ol » , « yel », « ille », « ael », « im », parmi tant d’autres. La plupart de ces pronoms ne sont pas dans le langage courant, mais ils deviennent de plus en plus communs.

Le langage neutre en français : pronoms et accords à l'écrit et à l'oral –  Genre !


La chose la plus importante est de rester tolérant envers tout le monde et de se détacher des dogmes obsolètes qui définissaient la sexualité autrefois. L’époque est venue de lâcher prise de nos notions archaïques au sujet du genre et de la sexualité. Vivons notre vie et laissons vivre les autres en toute tranquillité. C’est en adoptant une attitude plus ouverte et avec d’empathie au 21e siècle que la vie deviendra meilleure pour tous avec plus de liberté individuelle. Merci d’avoir lu cette explication du genre, de la sexualité, et du transgenre. J’en suis vraiment reconnaissant. Nos efforts de compréhension contribueront à créer une communauté mondiale plus pacifique pour toutes les personnes.

Le Glossaire :

Vocabulaire de la sexualité

Pourquoi est-ce important?
La langue et les étiquettes sont des éléments importants pour comprendre votre sexe et savoir comment affirmer et soutenir le genre des autres, mais ils peuvent aussi être déroutants.

Il y a tellement de termes de genre, dont beaucoup se chevauchent. Certains ont également des définitions qui changent avec le temps ou entre différentes sources d’informations.
Grâce à Internet, nous avons plus d’accès à l’information, à l’éducation et aux représentations visuelles de divers genres – mais des ressources complètes et inclusives sur le genre en tant que concept et cet aspect de l’identité font encore défaut. Ici, nous tentons de combler cette lacune en décomposant ce que signifient nombre de ces termes et comment les utiliser. Avoir un langage qui aide à démontrer les nombreuses façons dont les gens expérimentent, expriment ou identifient leur sexe nous permet de voir et de comprendre plus clairement l’ensemble du spectre des genres – y compris et au-delà des catégories de genre binaires traditionnelles de l’homme et de la femme.
AFAB
Acronyme signifiant «femme assignée à la naissance».
Agender
Quelqu’un qui ne s’identifie pas à l’idée ou à l’expérience d’avoir un sexe.
Aliagender
Une identité de genre non binaire qui ne rentre pas dans les schémas ou constructions de genre existants.
AMAB
Acronyme signifiant «homme attribué à la naissance». La dysphorie corporelle est différente du trouble dysphorique corporel.
Il fait référence à un type spécifique de dysphorie de genre qui se manifeste par une détresse ou un inconfort avec certains aspects du corps.
Cela peut inclure l’anatomie, la forme, la taille, les chromosomes, les caractéristiques sexuelles secondaires ou les structures reproductrices internes.
Boi
Terme, principalement utilisé dans les communautés LGBTQIA +, qui décrit généralement une personne qui a une présentation, une sexualité ou un sexe considéré comme «garçon».
Hommasse#
Principalement utilisé dans les communautés LGBTQIA +, ce terme décrit généralement quelqu’un avec une présentation, une sexualité ou un sexe considéré comme masculin.
Butch n’indique pas nécessairement les autres termes que quelqu’un pourrait utiliser pour décrire sa présentation, sa sexualité ou son sexe.
Cisgenre/Cisnormativité
Terme utilisé pour décrire les personnes qui s’identifient exclusivement à leur sexe ou genre attribué à la naissance. Balance-ville
Quelqu’un qui a une présentation ou une identité de genre neutre, androgyne ou qui a des caractéristiques à la fois masculines et féminines.
Aporagender
À la fois un terme générique et une identité de genre non binaire qui décrit l’expérience d’avoir un sexe spécifique différent de l’homme, de la femme ou de toute combinaison des deux.
Bigender
Ce terme décrit une personne qui s’identifie à deux sexes distincts.
Bigender indique le nombre d’identités de genre d’une personne.
Il n’indique pas à quel sexe une personne s’identifie ou le niveau d’identification qu’elle a avec un sexe particulier (comme 50% d’hommes, 50% de demi-filles).
Binarisme
Généralement, le binarisme fait référence aux systèmes et schémas de genre basés sur l’existence de deux parties opposées, telles que l’homme / la femme, l’homme / la femme ou le masculin / féminin.
Plus précisément, le binarisme est un type de sexisme qui efface les rôles et identités de genre non binaires spécifiques à une ethnie ou à une culture.
Dysphorie corporelle. L’hypothèse selon laquelle une personne s’identifie au sexe ou au genre qui lui a été attribué à la naissance, ou que le fait d’avoir une identité de genre cisgenre est la norme.
Cissexisme
Une forme d’oppression qui discrimine ceux qui ne sont pas cisgenres .
Demiboy
Cette identité de genre non binaire décrit quelqu’un qui s’identifie partiellement en tant que garçon, homme ou masculin.
Le terme demiboy nous parle de l’identité de genre d’une personne, mais ne donne aucune information sur le sexe ou le genre attribué à quelqu’un à la naissance.
Un demiboy peut s’identifier comme cisgenre ou trans.
Demigender
Ce terme générique inclut généralement les identités de genre non binaires et utilise le préfixe «demi-» pour indiquer l’expérience d’avoir une identification partielle ou un lien avec un genre particulier.
Cela peut inclure:
• demi-fille
• demiboy
• Demienby
• demitrans
Demi-fille Cette identité de genre non binaire décrit quelqu’un qui s’identifie partiellement comme une fille ou une femme.
Le terme demigirl nous parle de l’identité de genre d’une personne, mais ne donne aucune information sur le sexe ou le genre assigné à quelqu’un à la naissance.
Une demi-fille peut également s’identifier comme cisgenre ou trans.
Dyadique
Cela décrit les personnes qui ont des caractéristiques sexuelles – telles que les chromosomes, les hormones, les organes internes ou l’anatomie – qui peuvent être facilement classées dans le cadre sexuel binaire de l’homme ou de la femme.
Dyadic transmet des informations sur les caractéristiques sexuelles d’une personne.
Féminin de centre
Cela décrit les personnes qui identifient leur sexe comme féminin ou féminin.
Certaines personnes féminines de centre s’identifient également au mot femme, mais d’autres non.
Le terme féminin de centre vous parle de l’identité de genre d’une personne, mais ne transmet aucune information sur le sexe ou le genre qui lui a été attribué à la naissance.
Présentation féminine
Cela décrit les personnes qui ont une expression ou une présentation de genre qu’elles ou d’autres classent comme féminine. La présentation féminine est un terme qui capture la partie du genre d’une personne qui est montrée à l’extérieur, soit à travers des aspects de son style, de son apparence, de ses traits physiques, de ses manières ou de son langage corporel. Ce terme n’indique pas nécessairement quoi que ce soit sur la manière dont une personne identifie son sexe ou le genre ou le sexe qui lui est attribué à la naissance.
Femme
Il s’agit d’une étiquette pour une identité ou une expression de genre qui décrit une personne dont le genre est ou penche vers le féminin.
Certaines femmes s’identifient également comme des femmes, tandis que beaucoup d’autres ne le font pas. Femme indique la façon dont une personne vit ou exprime son sexe et ne fournit aucune information sur le sexe ou le sexe qui lui a été attribué à la naissance.
Femme à homme (FTM)
Ce terme et acronyme est le plus souvent utilisé pour désigner les hommes trans, les hommes trans et certaines personnes transmasculines à qui on a attribué une femme à la naissance.
Il est important de n’utiliser ce terme que si quelqu’un préfère être désigné de cette façon, car certains hommes trans, hommes trans et personnes transmasculines utilisent des termes qui n’incluent pas ou n’indiquent pas le sexe qui leur a été attribué à la naissance.
Genre apathique. Ce terme décrit une personne qui ne s’identifie fortement à aucun sexe ni à aucune étiquette de genre.
Certaines personnes apathiques de genre utilisent également des termes qui indiquent leur relation avec le sexe ou le genre qui leur a été attribué à la naissance – comme apathique cis ou trans apathique – tandis que d’autres non. En général, les personnes apathiques au genre affichent une attitude de flexibilité, d’ouverture et de «ne pas se soucier» de la façon dont l’identité ou la présentation de genre est perçue et étiquetée par les autres.
Genre binaire
Également connu sous le nom de binarisme de genre, ce terme fait référence aux systèmes de classification de genre – qu’ils soient culturels, juridiques, structurels ou sociaux – qui organisent le genre ou le sexe en deux catégories mutuellement exclusives telles que homme / femme,
homme / femme ou masculin / féminin.
Dysphorie de genre
Il s’agit à la fois d’un diagnostic médical et d’un terme informel utilisé pour communiquer les sentiments difficiles ou la détresse que les gens éprouvent par rapport au sexe. Le diagnostic médical de dysphorie de genre fait référence à un conflit entre le sexe assigné à une personne (en tant qu’homme, femme ou intersexe) et le sexe auquel elle s’identifie.
Lorsqu’elle est utilisée de manière informelle, la dysphorie de genre décrit des interactions, des hypothèses, des traits physiques ou des parties du corps qui ne semblent pas affirmer ou inclure le sexe exprimé ou vécu d’une personne.
Expression de genre
L’expression de genre est la façon dont une personne exprime le genre à travers son comportement, ses manières, ses intérêts, ses caractéristiques physiques ou son apparence. Il est souvent, mais pas toujours, décrit en utilisant des termes tels que masculin, féminin, neutre, androgyne, conforme ou non conforme.
Les mots utilisés pour décrire l’expression de genre d’une personne dépendent des normes et des stéréotypes sociaux ou culturels et peuvent changer avec le temps.
Identité de genre
C’est la façon dont une personne expérimente le genre en interne dans le cadre de son sentiment fondamental de soi. L’identité de genre ne peut être présumée sur la base de l’apparence, de l’anatomie, des normes sociales ou des stéréotypes.
L’identité de genre n’est pas déterminée par le sexe ou le sexe assigné et se développe ou change souvent avec le temps.
Pronoms neutres
Ces pronoms ne sont pas stéréotypés ou culturellement classés comme masculins ou féminins, masculins ou féminins, ou pour hommes ou femmes.
Les pronoms non sexistes sont utilisés par les personnes cisgenres et transgenres comme un moyen d’affirmer et de transmettre des informations importantes sur qui ils sont et comment ils veulent être référés. En français, il y en a énormément, parmi lesquels « iel » , « ul » , « ol » , « yel », « ille », « ael », « im », parmi tant d’autres. La plupart de ces pronoms ne sont pas dans le langage courant, mais ils deviennent de plus en plus communs.
D’autres exemples comprennent:
• ils / eux / les leurs
• ze / hir / hirs
• ze / zir / zirs
• xe/xem/xyrs
Genre non conforme
Ce terme est utilisé pour décrire les personnes avec une expression ou une présentation de genre différente des stéréotypes culturels ou sociaux associés au genre ou au sexe perçu ou attribué à la personne.
Le genre non conforme n’est pas une identité de genre, bien que certaines personnes s’identifient en utilisant ce terme. Il ne transmet aucune information sur la façon dont une personne vit le genre en interne.
Plus précisément, le genre non conforme est un terme utilisé pour décrire les traits physiques en relation avec des catégories de genre socialement et culturellement définies. Les personnes de tout genre – cis, trans ou non binaire – peuvent être non conformes.
Norme de genre
Terme utilisé pour décrire les traits ou les identités de genre qui sont perçus comme relevant des normes et attentes sociales.
Présentation du genre
Semblable à l’expression de genre, la présentation du genre fait référence à la façon dont une personne utilise le comportement, les manières, les intérêts, les caractéristiques physiques ou l’apparence pour transmettre ou présenter un genre particulier à l’extérieur.
Question de genre
Une personne qui remet en question un ou plusieurs aspects de son genre, comme son identité ou son expression de genre.
Rôles de genre
Les intérêts, les comportements et les manières qu’une société ou une culture attribue à un sexe particulier ou aux choses attendues d’une personne en fonction de son sexe assigné, perçu ou réel.
Les rôles de genre changent avec le temps et selon les cultures.
Variante de genre
Semblable au genre non conforme, la variante de genre est un terme générique utilisé pour décrire les personnes ayant une identité de genre, une expression ou une présentation différente de la norme sociale perçue ou du groupe dominant.
Certaines personnes n’aiment pas ce terme en raison de son potentiel à perpétuer la désinformation et la stigmatisation négative sur les identités de genre non sexistes et la présentation non conforme étant moins normale ou naturelle.
Genderfluid
Cette étiquette est utilisée pour décrire l’identité ou l’expression de genre. Cela implique l’expérience de passer d’un sexe à l’autre ou d’avoir un sexe qui change au cours d’une période donnée. Par exemple, d’instant en instant, de jour en jour, de mois en mois, d’année en année ou de décennie en décennie.
Genderfuck
Semblable au terme gender bender, genderfuck implique l’acte de combattre ou de démanteler la binaire de genre et les stéréotypes à travers une identité de genre, une expression ou une présentation qui remet en question les normes et les attentes existantes dans un contexte culturel donné.
Genderqueer
Cette identité de genre non binaire et ce terme décrivent une personne dont le sexe ne peut être catégorisé comme exclusivement masculin ou féminin, ou exclusivement masculin ou féminin.
Les personnes qui s’identifient comme genderqueer expérimentent et expriment le genre de différentes manières. Cela peut inclure ni l’un ni l’autre, les deux ou une combinaison de sexes masculins, féminins ou non binaires.
Graygender
Un terme de genre qui décrit une personne qui éprouve une ambivalence à propos de l’identité ou de l’expression de genre et qui ne s’identifie pas pleinement à un genre binaire exclusivement masculin ou féminin.
Intergenre Une identité de genre non binaire qui décrit l’expérience d’avoir un genre qui se situe quelque part entre la femme et l’homme ou qui est un mélange d’hommes et de femmes.
Intersexe
Un terme générique qui décrit les personnes qui ont des caractéristiques sexuelles – telles que les chromosomes, les organes internes, les hormones ou l’anatomie – qui ne peuvent pas être facilement classées dans le cadre sexuel binaire d’un homme ou d’une femme.
Intersexe transmet des informations sur les caractéristiques sexuelles d’une personne, mais n’indique rien sur son identité de genre.
Masculin de centre
Ce terme décrit les personnes qui identifient leur sexe comme masculin ou masc.
Certaines personnes masculines de centre s’identifient également au mot homme, mais beaucoup d’autres ne le font pas.
Le terme masculin de centre vous parle de l’identité de genre d’une personne, mais ne donne aucune information sur le sexe ou le genre qui lui a été attribué à la naissance.
Présentation masculine
Ce terme décrit les personnes qui ont une expression ou une présentation de genre qu’elles ou d’autres classent comme masculines.
La présentation masculine capture la partie du sexe d’une personne qui est montrée à l’extérieur, soit à travers des aspects de son style, de son apparence, de ses traits physiques, de ses manières ou de son langage corporel.
Ce terme n’indique pas nécessairement quoi que ce soit sur la façon dont une personne identifie son sexe ou le genre ou le sexe qui lui est attribué.
Maverique
Cette identité de genre non binaire met l’accent sur l’expérience intérieure du genre.
Il décrit ceux qui font l’expérience du genre ou qui ont une identité de genre fondamentale indépendante des catégories et définitions existantes du genre, telles que homme ou femme, homme ou femme, masculin ou féminin, androgyne ou neutre.
Misgenre
Le fait de se référer à quelqu’un en utilisant un pronom de genre ou un langage sexué qui est incorrect, inexact ou ne comprend pas l’identité de genre réelle de la personne.
Homme à femme (MTF)
Ce terme et acronyme est le plus couramment utilisé pour désigner les femmes trans, les femmes trans et certaines personnes transféminines auxquelles un homme a été attribué à la naissance.
Il est important de n’utiliser ce terme que si quelqu’un préfère être référencé de cette façon, car certaines femmes trans, femmes trans et certaines personnes transféminines préfèrent utiliser des termes qui n’incluent pas ou n’indiquent pas ouvertement le sexe qui leur a été attribué à la naissance. Multi-genre
Ce terme générique est utilisé pour décrire les personnes qui ont plus d’une identité de genre.
Les autres étiquettes de genre qui relèvent du parapluie multi-genre comprennent:
• bigender
• déclencheur
• pangender
• polygender
Dans certains cas, «genderfluid» peut également relever de ce parapluie.
Neutrois
Cette identité non binaire et terme générique est utilisé pour décrire les personnes qui ont un sexe qui n’est pas exclusivement masculin ou féminin.
Neutrois peut être un terme plus large englobant d’autres identités de genre, telles que non binaire, agender, genderfluid ou sans genre.
Non binaire
Également appelé enby, il s’agit d’une identité de genre et d’un terme générique pour les identités de genre qui ne peuvent pas être exclusivement catégorisées comme masculines ou féminines.
Les personnes qui s’identifient comme non binaires peuvent faire l’expérience du genre de diverses manières, y compris une combinaison d’hommes et de femmes, ni d’hommes ni de femmes, ou autre chose. Certaines personnes non binaires s’identifient comme trans, tandis que beaucoup d’autres ne le font pas.
Le fait qu’une personne non binaire s’identifie également comme trans dépend souvent de la mesure dans laquelle cette personne s’identifie, même partiellement, au sexe ou au genre qui lui a été attribué à la naissance.
Novigender
Une identité de genre utilisée par des personnes qui ont un sexe qui ne peut être décrit en utilisant un langage existant en raison de sa nature complexe et unique.
Pangender
Une identité de genre non binaire qui décrit les personnes qui font l’expérience de toutes ou de nombreuses identités de genre sur le spectre de genre simultanément ou au fil du temps.
Polygender
Ce terme d’identité de genre décrit l’expérience d’avoir plusieurs identités de genre, simultanément ou au fil du temps.
Ce terme indique le nombre d’identités de genre qu’une personne éprouve, mais n’indique pas nécessairement quels genres sont inclus dans l’identité polygenderiste de la personne donnée.
Sexe
La classification d’une personne comme homme, femme ou intersexuée basée sur le système existant d’organisation des corps humains, de la biologie, et des chromosomes. 🧬 Ce système est basé sur les chromosomes, les hormones, les organes reproducteurs internes et externes et les caractéristiques sexuelles secondaires.
Sexe attribué à la naissance
Cela fait référence à l’acte d’assigner ou de désigner un sexe particulier à une personne en fonction de ses chromosomes, de ses hormones, de ses organes reproducteurs internes et externes et de ses caractéristiques sexuelles secondaires. Cela est souvent fait par des professionnels de la santé pendant la grossesse ou immédiatement après l’accouchement.
Le sexe attribué à une personne à la naissance ne détermine ni n’indique quoi que ce soit sur son expérience ou son identité de genre authentique.
Dysphorie sociale
Un type spécifique de dysphorie de genre qui se manifeste par une détresse et un inconfort résultant de la façon dont la société ou d’autres personnes perçoivent, étiquettent, se réfèrent ou interagissent avec le sexe ou le corps d’une personne.
Butch doux
À la fois une identité de genre et un terme utilisé pour décrire l’expression de genre non conforme de quelqu’un qui a des traits masculins ou de butch, mais qui ne correspond pas entièrement aux stéréotypes associés aux lesbiennes cisgenres masculines ou butch.
Boucher en pierre. À la fois une identité de genre et un terme utilisé pour décrire l’expression de genre non conforme de quelqu’un qui incarne des traits associés à la boucherie féminine ou aux stéréotypes associés à la masculinité traditionnelle.
Troisième sexe
Originaire de cultures non occidentales et autochtones, le troisième sexe est une catégorie de genre qui comprend les personnes dont le sexe ne peut pas être exclusivement catégorisé comme homme ou femme, ou qui est différent de l’homme ou de la femme.
Transféminine
Une étiquette d’identité de genre qui transmet l’expérience d’avoir une identité de genre féminine différente du genre ou du sexe attribué à la naissance.
Transgenre ou trans
À la fois un terme générique comprenant de nombreuses identités de genre et une identité de genre spécifique qui décrit les personnes ayant une identité de genre différente du sexe assigné à la naissance (homme, femme ou intersexe).
Transmasculin
Une étiquette d’identité de genre qui transmet l’expérience d’avoir une identité de genre masculine différente du genre ou du sexe qui a été attribué à la naissance.
Transition
L’acte d’apporter des changements physiques, sociaux, médicaux, chirurgicaux, interpersonnels ou personnels qui aident à affirmer le sexe ou à lutter contre la dysphorie de genre.
Transsexuel
Tombant sous l’égide des transgenres, transsexuel est un mot qui était médicalement et historiquement utilisé pour indiquer une différence entre l’identité de genre (c’est-à-dire l’expérience interne du genre) et le sexe assigné à la naissance (en tant qu’homme, femme ou intersexe).
Le transsexuel est souvent (mais pas toujours) utilisé pour communiquer que l’expérience de son sexe implique un diagnostic médical ou des changements médicaux – tels que des hormones ou une chirurgie – qui aident à modifier l’anatomie et l’apparence pour se sentir plus en harmonie avec l’identité de genre.
En raison d’une histoire chargée, le mot transsexuel peut être controversé et ne devrait pas être utilisé à moins que quelqu’un ne demande spécifiquement à être référé de cette manière.
Trigender
Cette identité de genre décrit l’expérience d’avoir trois identités de genre, simultanément ou dans le temps.
Ce terme indique le nombre d’identités de genre vécues par une personne, mais n’indique pas nécessairement quels genres sont inclus dans l’identité de déclenchement d’une personne donnée.
Bispirituel
Ce terme générique a été créé par les communautés autochtones pour intégrer les compréhensions autochtones traditionnelles du genre et de la sexualité dans l’éducation et la littérature autochtones occidentales et contemporaines. Chaque tribu des Premières Nations a sa propre compréhension et sa propre signification de ce que signifie être bispirituel, ce terme peut donc avoir de nombreuses définitions.
Le bispirituel fait généralement référence à un rôle de genre considéré comme une classification de genre commune, reconnue, acceptée et louée dans la plupart des communautés des Premières Nations, datant de plusieurs siècles.


La ligne du bas
C’est incroyable que le genre – quelque chose que beaucoup d’entre nous pensaient être un concept très simple – soit en fait si personnel, nuancé et complexe. Pour cette raison, c’est tout à fait OK si cette liste est beaucoup à digérer!
N’oubliez pas: le genre est un élément essentiel de la santé et du bien-être de tous.
Se familiariser avec un langage qui vous aide à parler de cette partie de l’identité et de la société est un excellent moyen de prendre soin de vous et d’être un allié des autres.
Mere Abrams est chercheuse, écrivaine, éducatrice, consultante et travailleuse sociale clinique agréée qui atteint un public mondial par le biais de prises de parole en public, de publications, de médias sociaux ( @meretheir ) et de services de thérapie et de soutien de genre en ligne . Mere utilise leur expérience personnelle et leur expérience professionnelle diversifiée pour aider les personnes à explorer le genre et aider les institutions, les organisations et les entreprises à accroître leur connaissance du genre et à identifier les opportunités de démontrer l’inclusion du genre dans les produits, services, programmes, projets et contenus.

Vocabulary about sexuality and gender – English


NOTE ABOUT TERMS THAT CONSTANTLY CHANGE : (these terms come from the website https://transstudent.org.) We thank them for their cooperation in helping us.
Terms are always changing in the LGBTQ+ community. This list will be updated as often as possible to keep up with the rapid proliferation of queer and trans language.
SUMMARY OF TERMS


CISGENDER/CIS
Term for someone who exclusively identifies as their sex assigned at birth. The term cisgender is not indicative of gender expression, sexual orientation, hormonal makeup, physical anatomy, or how one is perceived in daily life.
TRANSGENDER/TRANS
Encompassing term of many gender identities of those who do not identify or exclusively identify with their sex assigned at birth. The term transgender is not indicative of gender expression, sexual orientation, hormonal makeup, physical anatomy, or how one is perceived in daily life. Also see: The Gender Unicorn.
QUEER
A term for people of marginalized gender identities and sexual orientations who are not cisgender and/or heterosexual. This term has a complicated history as a reclaimed slur.
BASIC TERMINOLOGY CISGENDER/CIS. Adjective that means “identifies as their sex assigned at birth” derived from the Latin word meaning “on the same side.” A cisgender/cis person is not transgender. “Cisgender” does not indicate biology, gender expression, or sexuality/sexual orientation. In discussions regarding trans issues, one would differentiate between women who are trans and women who aren’t by saying trans women and cis women. Cis is not a “made up” word or slur. Note that cisgender does not have an “ed” at the end.
GENDER EXPRESSION/PRESENTATION
The physical manifestation of one’s gender identity through clothing, hairstyle, voice, body shape, etc. (typically referred to as masculine or feminine). Many transgender people seek to make their gender expression (how they look) match their gender identity (who they are), rather than their sex assigned at birth. Someone with a gender nonconforming gender expression may or may not be transgender.
One’s internal sense of being male, female, neither of these, both, or other gender(s). Everyone has a gender identity, including you. For transgender people, their sex assigned at birth and their gender identity are not necessarily the same.
SEX ASSIGNED AT BIRTH
The assignment and classification of people as male, female, intersex, or another sex assigned at birth often based on physical anatomy at birth and/or karyotyping.
SEXUAL ORIENTATION
A person’s physical, romantic, emotional, aesthetic, and/or other form of attraction to others. In Western cultures, gender identity and sexual orientation are not the same. Trans people can be straight, bisexual, lesbian, gay, asexual, pansexual, queer, etc. just like anyone else. For example, a trans woman who is exclusively attracted to other women would often identify as lesbian.
TRANSGENDER/TRANS
An umbrella term for people whose gender identity differs from the sex they were assigned at birth. The term transgender is not indicative of gender expression, sexual orientation, hormonal makeup, physical anatomy, or how one is perceived in daily life. Note that transgender does not have an “ed” at the end.
TRANSITION
A person’s process of developing and assuming a gender expression to match their gender identity. Transition can include: coming out to one’s family, friends, and/or co-workers; changing one’s name and/or sex on legal documents; hormone therapy; and possibly (though not always) some form of surgery. It’s best not to assume how one transitions as it is different for everyone.
TRANSSEXUAL
A deprecated term that is often considered pejorative similar to transgender in that it indicates a difference between one’s gender identity and sex assigned at birth. Transsexual often – though not always – implicates hormonal/surgical transition from one binary gender (male or female) to the other.
Unlike transgender/trans, transsexual is not an umbrella term, as many transgender people do not identify as transsexual. When speaking/writing about trans people, please avoid the word transsexual unless asked to use it by a transsexual person.


MORE TERMINOLOGY
AGENDER
An umbrella term encompassing many different genders of people who commonly do not have a gender and/or have a gender that they describe as neutral. Many agender people are trans. As a new and quickly-evolving term, it is best you ask how someone defines agender for themselves.
AFAB AND AMAB
Acronyms meaning “assigned female/male at birth” (also designated female/male at birth or female/male assigned at birth). No one, whether cis or trans, gets to choose what sex they’re assigned at birth. This term is preferred to “biological male/female”, “male/female bodied”, “natal male/female”, and “born male/female” which are inaccurate.
ALLY
Someone who advocates and supports a community other than their own. Allies are not part of the communities they help. A person should not self-identify as an ally but show that they are one through action.
AROMANTIC
The lack of romantic attraction, and one identifying with this orientation. This may be used as an umbrella term for other emotional attractions such as demiromantic.
ASEXUAL
The lack of a sexual attraction, and one identifying with this orientation. This may be used as an umbrella term for other emotional attractions such as demisexual.
BIGENDER. Refers to those who identify as two genders. Can also identify as multigender (identifying as two or more genders). This ter should not be confused with Two- Spirit, which is specifically associated with Native American and First Nations cultures
BINARY
A system only encompassing two options. This term is also used as an adjective to describe the genders female/male or woman/man. Since the binary genders are the only ones recognized by society as being legitimate, they enjoy an unfairly privileged status.
BISEXUALITY
An umbrella term for people who experience sexual and/or emotional attraction to more than one gender. See also: pansexual, fluid, omnisexual, and queer
BOI
A term used within the queer communities of color to refer to sexual orientation, gender, and/or aesthetic among people usually assigned female at birth. Boi often designates queer women who present with masculinity (although, this depends on location and usage). This term originated in women of color communities in the 20th century.
BOTTOM SURGERY
Genital surgeries such as vaginoplasty, phalloplasty, or metoidioplasty.
BUTCH
An identity or presentation related to masculinity. Butch can be an adjective (she’s a butch woman), a verb (he went home to “butch up”), or a noun (they identify as a butch). Although commonly associated with masculine queer/lesbian women, it’s used by many to describe a distinct gender identity and/or expression, and does not necessarily imply that one also identifies as a woman or not.
CROSS-DRESSING (ALSO CROSSDRESSING)
The act of dressing and presenting as a different gender. One who considers this an integral part of their identity may identify as a crossdresser. “Transvestite” is often considered a pejorative term with the same meaning. Drag performers are crossdressing performers who take on stylized, exaggerated gender presentations (although not all drag performers identify as crossdressers). Crossdressing and drag are forms of gender expression and are not necessarily tied to erotic activity, nor are they indicative of one’s sexual orientation or gender identity. This term should only be used by the consent of the person it describes.
CISSEXISM. Systemic prejudice in the favor of cisgender people.
DRAG
Exaggerated, theatrical, and/or performative presentation that usually plays with gender. Although most commonly used to refer to crossdressing performers (drag queens and drag kings), anyone of any gender can do any form of drag. Doing drag does not necessarily have anything to do with one’s sex assigned at birth, gender identity, or sexual orientation.
DYADIC
Not intersex.
FEMME
An identity or presentation that leans towards femininity. Femme can be an adjective (he’s a femme boy), a verb (she feels better when she “femmes up”), or a noun (they’re a femme). Although commonly associated with feminine lesbian/ queer women, it’s used by many to describe a distinct gender identity and/or expression, and does not necessarily imply that one also identifies as a woman or not.
GENDER AFFIRMING SURGERY; GENITAL
REASSIGNMENT/RECONSTRUCTION SURGERY;
VAGINOPLASTY; PHALLOPLASTY; METOIDIOPLASTY

Different surgeries related to genitalia. These are only one part of some trans people’s transition (see “Transition” below). Only the minority of transgender people choose to and can afford to have genital surgery. The following terms are inaccurate, offensive, or outdated: sex change operation, gender reassignment/ realignment surgery (gender is not changed due to surgery), gender confirmation/confirming surgery (genitalia do not confirm gender), and sex reassignment/realignment surgery (as it insinuates a single surgery is required to transition along with sex being an ambiguous term).
THE GENDER BINARY
A system of viewing gender as consisting solely of two, opposite categories, termed “male and female”, in which no other possibilities for gender or anatomy are believed to exist. This system is oppressive to anyone who defies their sex assigned at birth, but particularly those who are gender-variant or do not fit neatly into one of the two standard categories.
GENDER DYSPHORIA
Anxiety and/or discomfort regarding one’s sex assigned at birth.
GENDER FLUID
A changing (“fluid”) gender identity and/or presentation. GENDER IDENTITY DISORDER / GID
A controversial DSM-III and DSM-IV diagnosis given to transgender and other gender-nonconforming people. Because it labels people as “disordered,” Gender Identity Disorder is often considered offensive. The diagnosis is frequently given to children who don’t conform to expected gender norms in terms of dress, play or behavior. Such children are often subjected to intense psychotherapy, behavior modification and/or institutionalization. This term was replaced by the term “gender dysphoria” in the DSM-5.
GENDERQUEER
An identity commonly used by people who do not identify or express their gender within the gender binary. Those who identify as genderqueer may identify as neither male nor female, may see themselves as outside of or in between the binary gender boxes, or may simply feel restricted by gender labels. Many genderqueer people are cisgender and identify with it as an aesthetic. Not everyone who identifies as genderqueer identifies as trans or nonbinary.
HETERONORMATIVE / HETERONORMATIVITY
Terms referring to the assumption that heterosexuality is the norm, which plays out in interpersonal interactions and society and furthers the marginalization of queer people.
INTERSEX
Describing a person with a less common combination of hormones, chromosomes, and anatomy that are used to assign sex at birth. There are many examples such as Klinefelter Syndrome, Androgen Insensitivity Syndrome, and Congenital Adrenal Hyperplasia. Parents and medical professionals usually coercively assign intersex infants a sex and have, in the past, been medically permitted to perform surgical operations to conform the infant’s genitalia to that assignment. This practice has become increasingly controversial as intersex adults speak out against the practice. The term intersex is not interchangeable with or a synonym for transgender (although some intersex people do identify as transgender).
LGBTQIAPP+
A collection of identities short for lesbian, gay, bisexual, trans, queer, questioning, intersex, asexual, aromantic, pansexual, polysexual (sometimes abbreviated to LGBT or LGBTQ+). Sometimes this acronym is replaced with “queer.” Note that “ally” is not included in this acronym.
MONOSEXUAL / MULTISEXUAL / NON-MONOSEXUAL
Umbrella terms for orientations directed towards one gender (monosexual) or multiple genders (multisexual/non-monosexual).

NONBINARY (ALSO NON-BINARY)
Preferred umbrella term for all genders other than female/male or woman/man, used as an adjective (e.g. Jesse is a nonbinary person). Not all nonbinary people identify as trans and not all trans people identify as nonbinary. Sometimes (and increasingly), nonbinary can be used to describe the aesthetic/presentation/ expression of a cisgender or transgender person.
PACKING
Wearing a penile prosthesis.
PANSEXUAL
Capable of being attracted to many/any gender(s). Sometimes the term omnisexual is used in the same manner. “Pansexual” is used more frequently as more people acknowledge that gender is not binary. Sometimes, the identity fails to recognize that one cannot know individuals with every existing gender identity.
PASSING/BLENDING/ASSIMILATING
Being perceived by others as a particular identity/gender or cisgender regardless how the individual in question identifies, e.g. passing as straight, passing as a cis woman, passing as a youth. This term has become controversial as “passing” can imply that one is not genuinely what they are passing as.
POLYSEXUAL
Capable of being attracted to multiple gender(s).
QUEER
Umbrella term for gender and sexual minorities who are not cisgender and/or heterosexual. There is a lot of overlap between queer and trans identities, but not all queer people are trans and not all trans people are queer. The word queer is still sometimes used as a hateful slur, so although it has mostly been reclaimed, be careful with its use.
STEALTH
To not be openly transgender in all or most social situations.
T
Short for testosterone.
TOP SURGERY
Chest surgery such as double mastectomy, breast augmentation, or periareolar (keyhole) surgeries.
TRANS
Prefix or adjective used as an abbreviation of transgender, derived from the Latin word meaning “across from” or “on the other side of.”

TRANS*
An outdated term popularized in the early 2010’s that was used to signify an array of identities under the trans umbrella. However, it became problematized online due to improper usage. See our page on the asterisk.
TRANSITION
A person’s process of developing and assuming a gender expression to match their gender identity. Transition can include: coming out to one’s family, friends, and/or co-workers; changing one’s name and/or sex on legal documents; hormone therapy; and possibly (though not always) some form of surgery. It’s best not to assume how one transitions as it is different for everyone.
TRANSMISOGYNY
Originally coined by the author Julia Serano, this term recognizes the intersections of transphobia and misogyny and how they are often experienced as a unique form of oppression against trans women.
TRANSPHOBIA
Systemic violence against trans people, associated with attitudes such as fear, discomfort, distrust, or disdain. This word is used similarly to homophobia, xenophobia, misogyny, etc.
TRANS WOMAN / TRANS MAN
Trans woman generally describes someone assigned male at birth who identifies as a woman. This individual may or may not actively identify as trans. It is grammatically and definitionally correct to include a space between trans and woman. The same concept applies to trans men. Often it is good just to use woman or man. Sometimes trans women identify as male-to-female (also MTF, M2F, or trans feminine) and sometimes trans men identify as female-to-male (also FTM, F2M, or trans masculine). Please ask before identifying someone. Use the term and pronouns preferred by the individual.
TWO SPIRIT
An umbrella term referring to various indigenous gender identities in North America.

Chutes Cohoes / Cohoes Falls

Published by Psychiatre, couturier de courtepointes, apprenant perpétuel de français, jardiner

Psychiatre, couturier de courtepointes, apprenant perpétuel de français, jardiner. Ces sont mes passions de la vie et une source de ma propre psychothérapie et mon bonheur.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: